Contact : 06 71 12 81 23

  • Le blog
  • Transformation de la fonction finance : pourquoi s’y consacrer ?

23 Juil 2019

Transformation de la fonction finance : pourquoi s’y consacrer ?

Par INTIS

Johanna, Finance Transformation Officer, raconte son travail sur la transformation de la fonction finance au sein de la DAF de son organisation : trouver des solutions afin d’améliorer la performance de leur activité en termes de SI, de processus, d’organisation…

Quel est votre rôle au sein de la direction financière ?

Mon job est d’apporter des éléments pour que les décideurs puissent prendre leurs décisions en pleine connaissance de cause. Par exemple, après avoir établi un socle commun de constats, on propose tout un volet de solutions qu’ils peuvent actionner comme ils le souhaitent.

Mon rôle est un rôle de support, d’animation au services des différentes directions de la direction financière : contrôle de gestion, comptabilité, fiscalité, contrôle interne, statistique… C’est un rôle qui vise à les aider à améliorer la performance de leur activité sous différents aspects : aspects SI, processus ou organisation.

La fonction finance est-elle en pleine transformation ?

CFO 4.0, Future of Finance, la transformation digitale de la finance comme levier de performance, la finance plus vite, moins chère, mieux… Voilà beaucoup de verbatims que l’on entend dans les revues spécialisées. On le voit, la transformation de la fonction finance est là.

On le sent aussi parce qu’il y a des événements nouveaux. De nouveaux entrants. En tous cas, on est dans un monde aujourd’hui qui est beaucoup plus mouvant, beaucoup plus incertain. On sent qu’il faut adapter quelque chose pour que la direction financière puisse apporter sa valeur ajoutée.

Cela veut dire qu’en interne, il faut des processus robustes. Robustes et agiles, capables de s’adapter à ces changements et d’y répondre rapidement.

Cela veut dire aussi que l’on a un vrai sujet d’attractivité. Nous vivons dans un monde où il est tellement facile de commander n’importe quoi avec troic clics sur son téléphone. On ne peut donc plus proposer aux jeunes générations des outils lourds, peu ergonomiques. Nous avons besoin d’avoir des outils qui répondent beaucoup mieux aux enjeux d’aujourd’hui.

Retrouvez nos autres témoignages sur notre BLOG ou sur notre page LINKEDIN