Contact : 06 71 12 81 23

  • Le blog
  • Les 3 piliers de l’innovation opérationnelle agile

19 Déc 2017

Les 3 piliers de l’innovation opérationnelle agile

Par INTIS

Comment et pourquoi améliorer sa performance opérationnelle ?

Pour une meilleure performance opérationnelle : mettre en œuvre une stratégie permettant à la fois une amélioration continue digitale et la transformation numérique des processus.

L’exploitation des données et la numérisation des processus permettent de créer un levier pour repenser la relation client, automatiser les processus internes pour plus d’ouverture à l’innovation et une amélioration de la productivité. Cela nécessite une agilité de l’organisation.

L’idée d’amélioration des processus pour gagner en productivité n’est pas nouvelle. L’association avec le numérique lui donne une dimension nouvelle pour un accroissement de la performance. L’optimisation traditionnelle n’est plus suffisante car l’attente des clients est plus forte, exige plus de valeur et donc d’innovation.

La relation client devient l’expérience client

L’analyse des données massive et l’intelligence artificielle permettent de travailler sur des échantillons clients plus larges et diversifiés. Cela permet une meilleure compréhension du besoin client et fait passer de la simple distribution à l’expérience client.

Simplification et automatisation des processus opérationnels

Cela passe par une simplification et une automatisation des processus opérationnels.  On se concentre sur les tâches à valeur ajoutée et on gagne en productivité : on intègre des chaînes de valeur mondialisée et plates-formes collaboratives pour plus de temps réel.

La connexion des moyens de productions aux systèmes d’informations pour une refonte dynamique des processus de travail.

Optimisation de l’investissement

L’innovation opérationnelle passe, entre autres, par un allègement des dépenses d’investissement et optimisation des actifs installés. Le contrôle des dépenses en immobilisations est un pilier de l’innovation opérationnelle agile. Le partage des actifs coûteux est une piste privilégiée par bien des entreprises : notamment le travail sur la structure des coûts et des capex cibles. L’analyse des coûts peut relier réduction des coûts et valeur créée.

Retrouvez l’article complet de theconversation.com