Contact : 06 71 12 81 23

  • Le blog
  • KPI industrie agroalimentaire EP 1 – Gestion des offres promotionnelles

13 Juil 2021

KPI industrie agroalimentaire EP 1 – Gestion des offres promotionnelles

Par INTIS

- Catégories : Cas d'usages

KPI industrie agroalimentaire

Une consultante, contrôleuse de gestion et spécialiste de l’intégration des solutions de pilotage de la performance IBM Business Analytics, raconte l’implémentation d’un logiciel de pilotage dans une industrie de l’agroalimentaire et plus spécifiquement, de l’application de gestion des offres promotionnelles.

 » Quel était le projet ?

 

Le projet concernait l’implémentation d’une solution de planification, d’analyses et de prévisions, pour le Demand Planning (production), le service commercial et la Finance d’une entreprise de l’industrie agroalimentaire.

Quels étaient les objectifs d’un tel projet de gestion des KPI de l’industrie agroalimentaire ? 

 

Les objectifs étaient :

> d’automatiser certains calculs et tâches manuelles et répétitives

> de pouvoir saisir et partager des données dans la même application pour différents métiers

> de pouvoir faire des simulations et de meilleures prévisions, de calculer des indicateurs qui n’étaient pas analysés jusqu’ici

> de gagner en temps et en précision dans le suivi des indicateurs et des analyses.

Quel était le profil de l’entreprise concernée ? 

 

Le projet a été mis en place pour une société française, PME de l’agroalimentaire, de plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires et de quelques centaines de collaborateurs.

Qu’est-ce que le client voulait piloter ? Quels KPI de l’industrie agroalimentaire avez-vous intégré à l’application ?

 

Ont été intégrés à l’application :

> La gestion prévisionnelle et le calcul des volumes standards

mais aussi

> Une gestion de l’offre promotionnelle sur les opérations nationales et régionales

> Un contrôle et un suivi de la marge commerciale avec la constitution du P&L à l’opération promotionnelle

> Le rapprochement automatique des commandes

> Le calcul des restes à commander

> L’établissement des ordres de production pour la planification des équipes de production.

Vous avez donc intégré les calculs des atterrissages prévisionnels…

 

KPI industrie agroalimentaireOui, pour être au plus près de la demande et savoir ce que la société doit produire.

Par exemple, pour une prévision de 10 tonnes supplémentaires d’un produit à produire pour Pâques, il est nécessaire de prévoir au plus tôt les matières premières, les équipes et la méthode de production.

L’intelligence de l’outil a permis de constater des habitudes d’achats sur des événements année par année. Repérer les habitudes des centrales d’achats permet de faire une extrapolation de la première commande pour prévoir la suite.

Grâce aux calculs automatiques et aux ajustements manuels, tout le monde reçoit les commandes passées en temps et en heure ainsi que les calculs des atterrissages prévisionnels.

Vous avez également pris en compte la commercialisation future de nouveaux produits grâce à des dummy codes…

 

Un dummy code est un code fictif. Les opérationnels et les commerciaux simulent la création et la vente de nouveaux produits, ce qui permet d’anticiper les besoins, avant-même la création de cet article dans l’ERP. Les équipes mesurent ensuite l’écart entre le budget et le réel.

Vous avez également intégré un calcul de la quantité produite en fonction du packaging…

 

Oui, l’outil calcule la quantité exacte en fonction du packaging.

Par exemple, si 10 tonnes sont vendues, il se peut que le poids réel en fonction du packaging soit de 9,98 tonnes parce que l’on respecte un packaging particulier : carton, bouteille ou autres… Ce qui permet d’anticiper les besoins de stockage et de transport notamment.

Et vous avez mis en place un rapprochement automatique des commandes…

 

Le commerce crée des commandes prévisionnelles dans l’outil par rapport à un événement, avant-même la commande réelle passée auprès de la société. Tous les jours, l’outil rattache l’événement à la commande passée en fonction des quantités et des dates. Ces informations impactent la production (distinction classique/promo) : cela permet de savoir ce qui doit être produit et comment.

La gestion des promotions crée une complexité de saisie car celle-ci se fait par événement (remises, packaging). L’application permet d’effectuer :

> le calcul de la marge commerciale au global sur les promotions, et au global par client

> le suivi par type de promotion : la marge sur chaque action promotionnelle.

Qu’est-ce que l’outil a apporté sur la gestion des KPI de l’industrie de l’agroalimentaire ?

 

Auparavant, il n’y avait pas de suivi et d’analyse aussi précises. L’outil permet également une fluidité entre les services. 

Les autres épisodes sont disponibles ici : 

Episode 2 : calcul du coût complet  Episode 3: calcul du coût de revient et répartition coûts fixes