Contact : 06 71 12 81 23

  • Le blog
  • Akinator VS Watson : the cognitive battle !

29 Juin 2016

Akinator VS Watson : the cognitive battle !

Par Gabrielle Boulanger

- Catégories : Publications

Par Corentin, Mr Watson

 

Player 1

 

Akinator le génie du Web est une application française développée par la société Elokence en 2007. Il est capable de deviner ce à quoi on pense après avoir posé une série de questions. Cependant, au risque d’en décevoir certains, Akinator n’est pas intelligent. Il est même incapable de penser. Le principe de l’application est que l’interface utilisateur, ce petit génie qui nous pose des questions, interroge une base de données contenant environ 100 000 lignes. Il restreint le nombre de personnages possibles en les discriminant selon les réponses que l’on donne à ses questions. La modélisation de la prise de décision du personnage se fait naturellement selon une « Random decision forest », ou forêt d’arbres décisionnels :

Après une série d’une vingtaine de questions, qui sont posées en fonction des réponses aux précédentes questions, il ne reste qu’un personnage dans la base de données respectant tous les critères définis. C’est le personnage auquel on pense. Le mode de fonctionnement de Akinator nous rappelle bien évidemment notre enfance, lorsque nous jouions à « Qui est-ce ? » à l’arrière de la voiture.

L’application Akinator est relativement bluffante et astucieuse. Après y avoir joué 2 ou 3 fois, on se dit « Qu’est-ce qu’il fort cet Akinator !». Cependant, ce génie n’est pas « intelligent ». Il a juste pour mission d’interroger en C++, une base de données préalablement remplie, et se remplissant au fur-et-à-mesure que jouent les joueurs.

 

Player 2

 

Watson, l’intelligence artificielle made by IBM, raisonne quant-à-lui selon un processus cognitif se rapprochant du fonctionnement du cerveau humain.  Son grand frère Deep Blue avait déjà battu Garry Kasparov, le champion du monde d’échecs, en 1996. Comme lui, Watson est capable de traiter un très grand nombre d’informations, de prendre des décisions et d’apprendre au fur-et-à-mesure sans aucune intervention humaine. On parle de Machine Learning. La modélisation des deux frères s’apparente davantage au concept d’« Artificial Neural Network », ou Réseau Neuronal Artificiel.

Ainsi, Watson est capable de récolter l’information, de la traiter, de raisonner et de prendre des décisions. Pour qu’un système tel qu’Akinator soit capable de battre le champion du monde d’échec ou le champion du monde du jeu de go, il faudrait que son programmeur lui-même en soit capable et qu’il programme le système de manière à ce qu’il puisse battre ces personnes en enregistrant toutes les parties possibles, dont le nombre avoisine l’infini, dans la base de données.

« Le Cognitif commence lorsque le cerveau humain est incapable de traiter l’information disponible »

A la différence de ces systèmes de « restitution », Watson est un système intelligent. Il serait capable, comme son frère, de battre n’importe quel champion du monde s’il était mis en condition et qu’on lui apprenait les règles du jeu, sans pour autant lui donner l’ensemble des solutions possibles au jeu. Il lui suffirait de connaitre les règles et de calculer au fil de la partie les actions à mettre en œuvre pour la gagner.

Ainsi, bien qu’on parle communément d’« Intelligence Artificielle », il est fondamental de distinguer la machine étant capable de raisonner (Watson, DeepBlue, AlphaGo …) de la machine pouvant seulement rechercher et restituer (Akinator, Siri, GPS) des informations préalablement entrées.

Watson: vainqueur par K.O !

Découvrez Akinator et Watson.